L’éolienne flottante, ça marche !

Pourquoi ne pas relancer le projet au large d’ Hourtin ou à 10 miles des côtes les fonds de 35 mètres sont propices à l’installation de ces machines au lieu de défigurer nos campagnes et de massacrer l’avifaune !!

 

Le Croisic : Premiers mégawatts pour l’éolienne offshore Floatgen « Le raccordement du câble d’export électrique puis une ultime série de tests réalisés ces derniers jours ont permis à l’éolienne Floatgen (…) d’entrer définitivement en production ce mardi 18 septembre » L’éolienne Floatgen avait quitté le port de Saint-Nazaire en avril dernier pour rejoindre le site expérimental du Croisic.

Avec son mât de 60 mètres de haut, ce prototype d’éolienne, posée sur un socle flottant large de 36 mètres est équipée d’une turbine de 2 mégawatts. Elle peut produire l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 5 000 habitants, soit environ la population du Croisic, qui compte un peu plus de 4 000 habitants.

Lancé en 2013, ce projet d’éolien offshore réunit sept partenaires européens dont Ideol, qui a conçu l’ensemble du système flottant et a fourni l’éolienne, l’Ecole centrale de Nantes qui exploite le site d’expérimentation et Bouygues travaux publics qui a construit la fondation flottante.

Le projet est soutenu par l’Union européenne, l’Ademe et la région Pays de la Loire. Cette annonce constitue « le point de départ d’un  déploiement en série d’éoliennes en mer et représente une opportunité unique (pour la France, NDLR) de devenir leader mondial de l’éolien flottant », précise le communiqué.

Cette première éolienne flottante préfigure l’installation au cours des prochaines années de fermes éoliennes flottantes pilotes puis commerciales. Quatre parcs pilotes sont actuellement en développement en France, dans le cadre de la transition énergétique. Trois sont prévus en Méditerranée et un en Bretagne, au large de Groix. « L’avantage des éoliennes flottantes est de  pouvoir être installées en haute mer, ce qui réduit les impacts visuels, et dans des zones très venteuses, ce qui donne d’excellents rendements », explique Paul de la Guérivière, P-DG de la start-up Ideol.  

Source France 3 (20/09/2018)